Léon

par lazza  -  17 Décembre 2008, 17:38  -  #histoire illustrée

Une petite histoire pleine de bons sentiments.
Je m'en excuse à l'avance, mais c'est Noël et pour les enfants.



Léon joue.

Il joue de l’accordéon.


Il joue sans repos, toujours et encore.
 

Et personne ne s’en plaint, parce que plus il joue, Léon, plus les couleurs des choses se métamorphosent, se font et se défont, passant du brun au vert, du jaune d’or à l’orange vif …


Si la musique est rapide et joyeuse, les couleurs seront vives et gaies. Si la musique est lente et sombre, elles seront tristes et mélancoliques.
 

 


Il défie les saisons Léon ! Il colorie les paysages. D’ailleurs, on le lui demande : le son de l’accordéon de Léon résonne souvent dans les maisons. Il repeint le Monde de ce que les gens voudraient avoir dans le cœur.

Léon est comme eux, il pense que, sans lui, sans ses notes, sans son piano à bretelles, il n’y aurait pas de bonheur sur terre.

 

Un jour, où Léon s’occupait à repeindre les toits des maisons en vert pomme, il rencontra une petite fille. Elle était sur le bord du chemin.
 

 



Léon s’approcha et demanda ce qui lui était arrivé. Mais la petite ne réussit pas répondre tant son chagrin était gros et lourd.


Tu sais petite, dit Léon pour la consoler, je peux, si tu veux, donner à la forêt la couleur de la joie !
 

- Pourquoi veux-tu faire une chose pareille ? répondit la petite en ravalant ses larmes.
 

- Parce que tu te sentirais plus gaie si les arbres avaient de belles couleurs !
 

- Mais c’est ridicule ! Tu crois vraiment que je serais moins malheureuse ?
 

- Pourtant, c’est ce que me demandent les gens lorsqu’ils ont décidé d’être heureux. Regarde…


Et Léon se mit à jouer. Et les arbres de la forêt revêtirent de magnifiques parures.




- C’est ridicule ! répéta la petite fille. Arrête !


Puis elle se remit à pleurer.


Léon n’avait pas tout à fait compris pourquoi la petite lui avait parlé ainsi. Cela faisait des années que Léon fabriquait des paysages gais pour les gens tristes.

Et c’est la première fois qu’on lui demandait d’arrêter et surtout  qu’on lui faisait comprendre que c’était ridicule !

 

- Attends petite ! Je voudrais que tu m’expliques : tu n’es pas plus heureuse, là, maintenant, dans cette magnifique forêt ?
 

- Cela n’a rien changé à mon malheur ! Tu vois, aujourd’hui, je pleure parce que Câlin, mon petit chat, a disparu. Crois-tu qu’il reviendra si tu changes la couleur du  paysage ?

 

Ce que Léon venait d’entendre était un peu compliqué pour sa petite tête d’animal.

Mais il avait bien compris que ce n’était pas en changeant les couleurs du Monde qu’il ferait revenir Câlin le petit chat.


- Mais alors, petite, que puis-je faire pour toi ?
 

- Aide-moi vraiment ! Aide-moi à retrouver mon petit chat. Je suis seule et découragée !


Léon, lui aussi était un peu perdu, dans sa tête !

Alors il fit la seule chose qu’il savait faire : il se mit à jouer. Il joua, il joua encore en pensant très fort à la petite fille.

Une musique différente, ni gaie, ni triste, mais qui résonnait, comme un appel, une douce mélodie, comme une caresse qui fit frissonner les feuilles des arbres.


Câlin, perdu au fond de la forêt, entendit cette musique qui ressemblait à la voix de la petite fille.


- Viens, je suis là ! lui disait la musique. Viens, je suis là !

 

Grâce à elle, le petit chat retrouva son chemin et vint se câliner aux chevilles de la petite fille.


- Oh merci Léon ! Merci !
 

- Ne me remercie pas, je t’en prie !
 

- Tu vois, je te l’avais dit, c’est ridicule de vouloir repeindre le monde, il est préférable de lui venir en aide. Ce sont nos yeux qui voient les choses, mais c’est notre cœur qui leur donne une couleur. Lorsque j’avais perdu Câlin, les plus belles fleurs n’avaient pour moi que la couleur du désespoir. Maintenant que Câlin est près de moi, toutes les choses, que je vois, ont des couleurs qui chantent.


 
 


La petite fille déposa un doux baiser sur la joue de Léon qui, pour la première fois de sa vie de caméléon, changea de couleur.


Pour elle, les caméléons auront toujours le goût de la joie et des retrouvailles.


Léon reprit sa route en se répétant, comme pour ne pas l’oublier : « Ce sont nos yeux qui voient les choses, mais c’est notre cœur qui leur donne une couleur. »

 

 

 

:0010 Lili Flore :0091: 25/12/2009 21:25



quelle belle histoire aux couleurs des sentiments du coeur, car on peux changer les couleurs de notre environnement c'est seulement avec le coeur que l'on trouve
son bon-heur. je passe te dire en ce jour de Noël ou le sourire et la joie des enfants nous renvoi vers notre enfance, JOYEUX NOËL ainsi qu'aux tiens, avec des bigs bises



lazza 27/01/2010 10:43


un gros merci retardataire


Julot 16/04/2009 12:06

Toutes mes félicitations pour l'histoire et les chouettes dessins :)

Julot, accordéoniste a ses heures perdues...

Quichottine :0010: 28/03/2009 09:22

Tu as un lien vers la Rémige bleue. C'est le conte de Pierre-Louis.

Quichottine :0010: 28/03/2009 01:30

Lazza, pourquoi ne t'ai-je jamais vu chez Pierre-Louis... ?Pourquoi est-ce que je vous lie, toi et Pierre-louis ? Sas doute à cause de ce conte...

lazza 28/03/2009 08:21



Je n'ai pas trouvé le "chez Pierre Louis"
aide-moi!!!

Je t'embrasse



Francine 10/02/2009 17:17

Bonjour Lazza,j'ai trouvé ton lien chez Roland, que je visite régulièrementtes dessins sont magnifiques, j'adore la couleur de tes fonds en aquarelle, rouge-orangé-jaune, ça fait chaud au coeur...ton histoire me rappelle saint exupéry : "l'essentiel est invisible pour les yeux" et le caméléon vient de le comprendre merci francine

lazza 28/03/2009 08:17


Excuse mon silence, mais il a fallu que je retrouve la petite fille de mon histoire pour lui demander si elle avait lu Saint-Exupéry.
C'est fait, elle va bien et le chat aussi.
Bien sûr elle a lu Le petit Prince en classe.,
Ah ! L'Ecole, le seul lieu actuel de la culture commune. De grâce épargnez-la, M Darkosy !!!
Je te remercie et t'embrasse


Quichottine :0010: 19/01/2009 22:39

N'écoute pas Roland... Ce n'est pas le BR qui est important. L'important c'est de faire ce que tu aimes, et, si en ce moment tu as envie d'autre chose, fais-toi plaisir !

... mais j'avoue que tu me manques. J'aurais bien aimé une nouvelle histoire, celle-ci était si belle !

... la prochaine c'est quand ?


... Ah, je ne sais pas si je te l'ai dit, très bonne année, Lazza !

lazza 20/01/2009 08:22


En plus il le sait bien ce que je fais en ce moment, mais il n'a pas pitié ce parrain là!
Faut toujours faire le maximum, mais moi je dors la nuit ! (et pourtant je suis vidé en ce moment).
Merci pour tes voeux.
Je vais revenir
je t'embrasse fort
et Roland itou


michèle 18/01/2009 17:54

Mignon, et les illustrations sympa, je le lirai à ma petite fille

lazza 20/01/2009 08:12


Dis moi si elle a aimé !


Roland Ivy 09/01/2009 00:09

Bon. Finies les vacances ; ton BR est passé à 6 !
Au taf Lazza !

lazza 20/01/2009 08:16


BR, taf, taf, BR, BR, taf, taf, taf, BROUM, taf, taf, taf, BR, broum, TAF, taf...
Moteur noyé, fin!
Tu vois bien qu'avec ce froid, je ne démarre pas !!!!


:0091: Lili-Flore :0010: 21/12/2008 20:46

Je viens de chez Quichottine, merci pour cet instant que je viens de passer en lisant ce conte, c'est super et si vrai, j'ai bien aimé aussi les dessins. C'est bien notre cœur le grand peintre de nos émotions.

lazza 08/01/2009 22:18


Et vous êtes aussi les peintres de mon coeur. Avec vous mes couleurs sont chaudes


Santounette 21/12/2008 14:40

Je viens du blog de Quichottine et je sais que lorsque mon amie met un lien on n'est jamais déçue de l'univers que l'on découvre. J'ai beaucoup aimé cette petite histoire et la parabole. C'est très bien écrit.
Bon dimanche

lazza 08/01/2009 22:20


Merci à toi. Bonne année.


Pierre-Louis 20/12/2008 21:12

Ca me rappelle me jour où j'ai vu un chat jouer avec une souris verte. Si si ! C'est vrai ! Mais à regarder de plus près, je vis que c'était un petit caméléon. J'ai sauvé ce pauvre caméléon...
Ton histoire ainsi que les dessins sont magnifiques.

lazza 20/12/2008 23:57


Merci deux fois :
la première pour les compliments
et la deuxième pour donner enfin une explication plausible à cette comptine qui a perturbé toute mon enfance!
Merci Merci 


polly 20/12/2008 18:35

Me revoilà... je n'avais pas oublié, seulement j'aurais eu besoin de Léon et son accordéon... non je n'avais pas perdu mon chat, juste un peu mes couleurs... elle a raison la petite, un seul être vous manque et tout est dépeuplé (Lamartine).
merci Lazza, ce n'est absolument pas gnan gnan, les bons sentiments seraient-ils à honnir?
ben merdalors! que nenni!

lazza 20/12/2008 23:59


ben non, bien sûr ! Mais dans ce monde de nécessité de moyens, de résultats et de performances, on culpabilise quand on parle d'amour.


gazou 19/12/2008 08:16

merci pour ce très joli conte,je le raconterai à mes petits enfants

lazza 19/12/2008 10:40


Donne moi leurs réactions


polly 19/12/2008 06:23

oulalala! j'arrive de chez Quichottine et je vois que j'ai du retard... Je reviens Léon, je reviens cet aprèm.
Bises Lazza.

lazza 28/01/2009 18:00


j'avais oublié de te dire : "t'inquiète pas, j'suis là, j't'attends!"


fELIX 18/12/2008 22:01

comme convenu , je te donne le résultat du test :
essai transformé
après avoir expliqué l'accordéon , ça passe mieux . ( 10 Ans )
le sentiment passe bien et les questions fusent sur :
" "mais pourquoi elle est pas contente la petite fille ? "
" pourquoi les arbres y changent de couleur"
....
et la discussion ensuite .... du bonheur !

lazza 18/12/2008 23:11


fELIX tu reviens avec une bonne nouvelle pour moi : les enfants accrochent. C'est vraiment comme tu le dis... du bonheur ! Merci pour ce test et embrasse tes enfants de ma part.


bernard 18/12/2008 21:56

En venant de chez Quichottine, je découvre un trés trés joli conte, et bien illustré, bravo.

lazza 18/12/2008 23:12


Merci et à bientôt j'espère


LIZA 18/12/2008 21:17

C'est une très belle histoire et les illustrations sont magnifiques
LIZAGRECE

lazza 18/12/2008 23:14


bises et au plaisir de te recevoir à nouveau


vita 18/12/2008 18:29

Bcp de fraicheur ds ette histoire.Les illustrations me plaisent aussi. Bises VITA

lazza 18/12/2008 23:15


au plaisir, merci


fELIX 18/12/2008 06:11

SUPERBE , texte , dessins, esprit, SUPERBE .
Je teste pour voir si les enfants sont aussi emballés , et je reviens te dire .
Merci
(Tes scrupules du type gnan gnan bons sentiments sont deplacés .)

Petite Elfe 17/12/2008 23:58

Je reviens...j'ai oublié de te féliciter pour les dessins qui sont superbes! couleurs et illustrations qui attireraient le regard .. des enfants très certainement... Tu as un énorme talent...

lazza 18/12/2008 23:05


merci Petite Elfe


Petite Elfe 17/12/2008 23:55

C'est Quichottine qui m'envoie vers toi. Quelle magnifique histoire! Je suis enseignante à la retraite et je vais lire des histoires à des petits de 3, 4 ans. Je crois que celle-ci aurait des chances de plaire... Je m'aperçois que les histoires que je lis aux enfants finissent toujours très mal ou n'ont pas de fin... La tienne se termine et se termine vraiment très bien... et quand je dis bien, ce n'est pas peu dire... ce n'est pas gnan gnan... comme je dis souvent. Quand je vois la fin de certains livres, je me demande comment ils ont pu être édités...
Merci infiniment. Je reviendrai découvrir ton blog. Bonne fin de soirée et merci à notre amie commune de m'avoir permis de te découvrir.

lazza 18/12/2008 00:01


Merci à Quichottine, c'est sûr. Et merci à toi.
Vous m'encouragez tous et toutes.
Essaie de lire cette histoire à tes petits et raconte-moi.
A bientôt.
bises 


chrystelyne 17/12/2008 22:04

Cet article est un régal , les dessins un bijou, cela mériterait d'êre publié en album, tu n'as jamais songé à écrire et illustrer des contes pour enfants ? et ne t'excuse pas des bons sentiments , ce sont ceux du coeur et si j'ai bien compris c'est le coeur qui colore le monde !!!!

Merci pour cet esprit de Noël que je lis que je vois , que je croyais perdu et que je retrouve ici !

amicalement
chrystelyne

lazza 17/12/2008 23:07


Mes larmes d'émotion illustre ton com. Merci Christelyne.
Et pour l'illustration, une histoire comme celle-là demanderait une bonne dizaine de dessins supplémentaires et des versions multiples à chaque fois. Mais qui sait... peut-être qu'un jour je
tenterai avec une bonne histoire (Mais l'épreuve de la critique des maisons d'édition est difficile. Ce blog est un début!).
Encore merci pour " Cet article est un régal, les dessins un bijou ". 
Je t'embrasse 


chris 17/12/2008 21:52

Très belle " parabole " ......c'est pourtant tout à fait vrai .
...tout a un autre aspect quand on aime ...

Très belles couleurs ....j'adore les baskets ....

lazza 17/12/2008 23:15


All Star, ouais c'est des converses !!! 
Pour tout te dire, je ne savais plus de quel coté était l'étoile. Je me suis pourtant dis qu'il fallait que je regarde les pompes de ma fille, mais je ne l'ai jamais fait. J'aurais bien dû, mes
dessins sont truffés d'erreurs pour un puriste "All Star". Chut, faut pas le dire!  Les petits ne sont pas encore intoxiqués !


Roland Ivy 17/12/2008 21:38

Moi je t'imagine bien avec un accordéon jouant de la musique qui donnerait des couleurs à la vie.

Parfois, tu sais, un peu de musique et de rêve font plus pour les gens que de vouloir tout changer pour eux.

T'as bien fait de prendre ton temps. Même si tu ne publies qu'un texte tous les 15 jours et qu'il est comme ça, avec les illustrations, je suis preneur et merde pour le BR...

lazza 17/12/2008 23:24


Et si à la place de l'accordéon, c'est une guitare, ça ne te gène pas ? Par contre au niveau des couleurs je ne te promets rien!
J'aime quand tu relâches la pression. Me voilà libéré de l'audimat !!! Merde au BR !!!
Mais c'est un doux piège ! Et on finit par se laisser prendre ! A bientot donc et merci mille fois ! 
STP, lis cette histoire à tes petits bouts.


Mahina 17/12/2008 20:16

Des couleurs qui chantent au rythme du cœur, pour que le monde reflète les couleurs du cœur....

lazza 17/12/2008 23:30


Le monde aujourd'hui n'a pas les couleurs de mon coeur et je vois bien, à ta façon de rêver éveillée, que tu penses comme moi. Réveillons-nous !!!
Les histoires que l'on raconte aux enfants sont souvent trop pleines de bons sentiments qui, à vouloir trop les protéger, ne les préparent pas à la dureté de la vie. Est-ce bien, est-ce mal

 


Quichottine :0010: 17/12/2008 19:17

Pourquoi t'excuser de mettre de bons sentiments dans l'histoire ?

J'aime ce Léon qui est capable de changer les couleurs en jouant de l'accordéon... j'aime cette petite fille qui a tant de chagrin, mais pas parce qu'un petit chat est mort, parce que son ami a disparu... qu'il s'est perdu.

J'aime cette musique que j'écoute, même si on ne l'entend pas (je suis sûre que tu l'entends aussi)

Je crois que je suis un peu chat... Je suis contente qu'il soit revenu.

Tu as raison, tu vois, ce sont les yeux qui voient les choses et le coeur qui leur donnent leur couleur....

Merci, Lazza.
Mille fois merci.

lazza 17/12/2008 23:41


Je l'entends la musique de Quichottine et elle est belle Je suis fier de plaire à ma marraine de blog :  
http://quichottine.over-blog.com/article-25509800.html
J'ai énormément de chance, des parrain et marraine formidables, merci. Je les embrasse fort.