les soleils d'Arles

par LAzZa  -  12 Décembre 2012, 07:14  -  #peinture

   Suite de l'expo à Fixin  

 

Cliquez sur l'image 2x pour la découvrir plein écran.          

les-soleils-d-Arles.jpg

Acrylique 60X80

 

  Retour à l'accueil

 

commenter la toile

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

durgalola 12/12/2012 21:45


je regarde tes toiles et me dit que la force première est l'intérieur de tes "personnages" .. de chacun ressort ce qu'il doit ressortir ...


et qu'importe si ce n'est pas toujours la douceur, la beauté classique, l'ordinaire ...


là encore un questionnement,


beauté de la femme


beauté des fleurs


et grand questionnement sur le soi


bonne soirée

LAzZa 15/12/2012 12:04



Je ne sais quoi te répondre !!! Y a-t-il une réponse satisfaisante ?



midolu 12/12/2012 15:39


Ce n'est pas chez moi, mais chez Jean-François (" Mémoire de Rivages ") ! Je n'ai pas de blog. 

LAzZa 12/12/2012 15:40



MILLE excuses, je corrige



Quichottine 12/12/2012 15:02


Merci à Midolu et à toi... c'est vrai que je n'y avais pas pensé.

LAzZa 12/12/2012 15:17



Oh non, ne rougit pas !!! Je t'en prie



midolu 12/12/2012 14:38


Quichottine parle de tristesse dans ce visage. Peut-être en rapport avec la cohabitation tumultueuse et tragique de Vincent Van Gogh et Paul Gauguin en Arles ?


Ce tableau me fait davantage penser à Gauguin, par sa facture et par la femme représentée. Ne serait-ce pas aussi parce que je voyage virtuellement aux îles Marquises en ce moment ? 


http://memoirederivages.over-blog.com/70-index.html


Bonne journée, Pascal, et de même pour les visiteuses et visiteurs.

LAzZa 12/12/2012 14:57



Je viens de chez toi... il y fait chaud, c'est bon !


Merci pour ton analyse, c'est le clin d'oeil que je cherchais à faire.


à bientôt



Quichottine 12/12/2012 11:17


C'est un très beau tableau... mais pourquoi tant de tristesse dans son visage ?


Passe une douce journée.

LAzZa 12/12/2012 14:59



La réponse est peut-être dans le commentaire de Midolu et dans ma réponse.


Bise à toi ma Quichottine