OQTF, Obligation de Quitter le Territoire Français

par LAzZa  -  31 Octobre 2011, 10:45  -  #peinture

Cliquez pour agrandir (2 fois pour zoom maxi)

 

peintures-2011 1718

acrylique 73X92   Réservé

 

 

Yves 03/01/2012 13:11


Salut Pascal,


 


Je découvre avec grand plaisir et admiration ton travail de peintre !  C'est beau. Très sensible. J'aime beaucoup.


Je comprends mieux ton approche de l'image, du visuel.


Bravo !


Bises


Yves

LAzZa 03/01/2012 20:04



Merci Yves,


Tes compliments m'encouragent et me vont droit au coeur. Au plaisir de te montrer mes "oeuvres" en vrai.


Bise à toi



Quichottine 01/01/2012 18:16


Bonne et heureuse année Lazza.
Gros bisous amicaux.

LAzZa 02/01/2012 10:06



En retour, je te souhaite une année 2012 des plus douces, emplie de joie, d'amour, d'émerveillement, de création, de textes de toutes sortes...


Gros bisou



chrystelyne 16/12/2011 21:58


C'est parfois presque indécent  de dire d'une peinture  qu'elle est  belle tant  elle est  criante de sale  vérité !


amicalement


chrystelyne

LAzZa 16/12/2011 22:58



Comme ce commentaire est juste!


Et quel compliment! Merci et luttons ensemble pour que plus jamais un enfant puisse être expulsé.


Y'a du boulot : aujourd'hui, à Dijon, 600 demandeurs d'asile sont dans les rues. plus de place dans les foyers!



erato:0059: 09/11/2011 17:19



Très belle peinture très sugestive .Bonne journée



LAzZa 16/12/2011 23:00



Pourtant sujet on ne peut plus révoltant! Merci



Christophe 03/11/2011 22:50



ça, c'est de la peinture engagée! Et en plus, c'est très beau. Encore!



LAzZa 16/12/2011 23:00



je vais m'y remettre


merci



Quichottine 01/11/2011 02:16


ça... ça ne devrait pas exister. Même si je sais qu'on ne peut pas accueillir tout le monde... on pourrait essayer.


LAzZa 16/12/2011 23:08



entiérement d'accord avec toi


et quand tu les connais ces gosses, quand tu sais oh combien ces familles ont souffert, oh combien elles ont encore  dinité et envie de s'en sortir, oh combien elles ne veulent pas faire
demi-tour, oh combien elles sont semblables à toute autre famille bien franco-française, alors tu es encore plus révolté.


bises à toi